Je garde le contrôle

Moins vous fumez, mieux c’est. La réduction du nombre de cigarettes fumées peut aussi vous aider à arrêter de fumer totalement plus tard. En diminuant les symptômes de manque, les substituts nicotiniques peuvent être utiles tant pour la réduction de la consommation que pour le sevrage tabagique.

En notant dans un journal de bord votre consommation de tabac, vous consommez en toute conscience. Inscrivez quand et à quelle occasion vous fumez. Relevez à quelles cigarettes vous pourriez renoncer le plus facilement et essayez de vous en passer le lendemain.
Mon Plan

Décidez du nombre maximal de cigarettes que vous voulez fumer par jour. Mettez-en le bon nombre de côté et ne vous servez que dans ce stock. Conservez le reste de vos cigarettes à un endroit difficile d’accès.

Renoncez sciemment à certaines cigarettes et faites quelque chose d’agréable pour les remplacer: écoutez votre musique préférée, lisez un article intéressant, appelez un/e ami/e, allez faire une promenade (si vous n’appartenez pas au groupe à risque), buvez un verre d’eau ou mâchez un chewing-gum. Mangez sainement, mais ne compensez pas chaque cigarette par de la nourriture, au risque de prendre du poids.

Gardez vos cigarettes à un endroit difficile d’accès. Ainsi, en prendre une nécessitera chaque fois un effort conscient. Ne faites pas de réserves de cigarettes, cela réduira le risque d’en consommer plus que prévu.

Ne complétez pas votre consommation de cigarettes par des cigarettes électroniques. Si vous avez de la peine à contrôler votre consommation, renseignez-vous en pharmacie sur les substituts nicotiniques disponibles. Ces derniers peuvent d’ailleurs être aussi d’une grande aide lorsque vous arrêtez de fumer.

Comptez combien vous pouvez économiser par semaine en fumant moins et mettez le montant correspondant dans une tirelire. Lorsque cette dernière est pleine, utilisez ces économies pour réaliser un de vos vœux.

Pour les anciennes fumeuses et anciens fumeurs, une période de stress peut parfois faire ressurgir l’envie d’une cigarette. Surmontez ces 3 à 5 minutes d’envie irrépressible en repensant à l’énergie qu’il vous a fallu pour arrêter de fumer.

Voilà, c’est arrivé: après des mois ou des années d’arrêt, vous avez rallumé une cigarette. Voyez le côté positif: vous savez exactement comment vous avez réussi à vous sevrer par le passé. Arrêtez de nouveau sans attendre et demandez de l’aide si nécessaire.

La consommation d’alcool augmente le risque de recommencer à fumer ou de tomber dans une consommation de tabac incontrôlée. Gérez donc votre consommation d’alcool ou réduisez-la.

Si vous avez réussi à diminuer peu à peu votre consommation de cigarettes, l’étape du sevrage n’est plus très loin. Vous trouverez ici des conseils pour parvenir à arrêter définitivement.

Si vous avez des problèmes avec autres substances addictives dans la situation actuelle de confinement, vous trouvez des conseils sur la page d’Addiction Suisse.

Drogues Illégales:https://coronavirus.addictionsuisse.ch/point-de-situation-drogues-illegales/

Alcoolhttps://coronavirus.addictionsuisse.ch/point-de-situation-alcool/